Tuerie
solo créé et dansé par Teilo Troncy

Tuerie examine les artifices dont notre corps et notre esprit font usage afin de nous protéger d’un état de vulnérabilité. Tuerie est un lent démasquage : d’un personnage enragé, l’interprète transparaît et se laisse voir comme il est, avec ses propres fragilités.

Synopsis :

« Un homme apparaît sur scène, s’y déplace et suspends parfois sa marche. Il se pose quelque part et commence une longue tirade, commençant par « quand je serai grand, je serai un grand artiste, quand je serai un grand artiste, je serai … , etc.» jusqu’à ce que les mots perdent leur sens et s’épuisent. Il sort. Silence, scène vide…


… Soudain débarquant sur scène, une sorte d’homme-taureau apparaît, un long débardeur rouge recouvrant son corps nu. Son souffle bruyant conduit sa colonne vertébrale dans un mouvement tendu, sec et précis.
Tout en regardant droit dans les yeux son auditoire, l’homme-taureau commence une succession de charges: courant, rampant, criant sur lui. Pourtant, à chaque attaque il s’arrête juste avant d’atteindre le public, comme si quelque instinct le retenait dans sa progression.
Sa démonstration de puissance s’écroule peu à peu, donnant à voir au spectateur son appréhension, ses doutes quant à son action. L’homme-taureau transforme alors son agression vocale et physique en un strip-tease macabre, se préparant à une dernière progression vers son public. »

Tuerie se base sur une structure de matière chorégraphique et verbale réorganisée dans l’instant. Elle cherche à agir comme catharsis de la peur de l’échec, celle de vouloir être quelqu’un que l’on n’est pas et à leur donner forme, corps et voix. Tuerie est une incarnation à la limite du burlesque et du sérieux d’un personnage en quête de reconnaissance. L’échec de son acte scénique prend forme, se transforme en un acte apparemment violent, sexué, instable dirigé vers le public.

Comment ce processus pourrait-il encourager une interaction libre entre l’interprète et le public : une interaction visant à réduire la séparation entre les deux corps?

Une réponse est dans la Tuerie

Production :

Tuerie est une forme évolutive qui a donc existé en de nombreuses versions et déclinaisons, dont le triptyque Tuerie : Ta ré #0, tu ris #1 , tuerie #2. Ces formes ont été présentées à Kiev en Ukraine pour le Festival ZixZixOne puis à Amsterdam.

La dernière forme a été créé au Cuvier – CDC d’Aquittaine en 2011 et dure 25 minutes.